■ ET SURTOUT...

Et surtout...
2020  |  Chanson  |  4min 01s  |  Paroles en français
CRÉDITS

Texte
Stéphane Debureau

Musique
Stéphane Debureau

Chant, saxello
Stéphane Debureau

Enregistrement, mixage et mastering
Jean-Philippe Gréau

Graphisme
Suki - sukiland.com

Produit et édité par Utopi
utopi-production.com
ACHETER LA CHANSON SUR BANDCAMP.COM
Éclectique, qualitatif, ergonomique et juste quant aux rétributions des artistes, Bandcamp gagne à être (re)connu ! Qu'à cela ne tienne, si vous aimez, partagez !

■ bandcamp.com
SOUTENIR UTOPI AVECTipeee

Si vous souhaitez soutenir nos projets à venir – dont quelques-uns sont prêts, du moins sur le papier - alors n'hésitez pas, devenez nos mécènes ! Tipeee offre une alternative lumineuse à la dépendance aux subventions institutionnelles ou bien au « tout tout seuls ». Aussi, tout soutien, même modeste, est un pas fait ensemble, vers plus de liberté de création...

■ tipeee.com

TEXTE

Mesdames, messieurs
Petits et grands
Un bouquet de pensées fleuries
En ce début d'année fringant
La santé
Et surtout la santé mentale
S'il en reste
Juste de quoi se relever
Et tenir bien sa tête
Les épaules relâchées

N'ayons plus peur du loup
Voilà encore un vrai mystère
Car le vrai loup n'est-il pas nous
Ou le louton si l'on préfère
Moitié mouton et moitié loup
Un coup de maître légendaire
Pour se bouffer tout seul d'un coup

Elle est pas belle la vie sur Terre ?

L'unique chose à ce stade
Dont on peut être sûrs
C'est qu'au fil des saisons
Le décor a changé
Le thème, lui, est le même
On connait la chanson
Elle tourne en boucle
Comme un bourdon
Depuis qu'on a débarqué là
Pour dire la vérité
C'est ça qui nous rend dingue
C'est cette chanson qui tourne, qui tourne
Qui n'en finit pas de tourner, en rond

Si on se refaisait l'portrait
En démontant le cadre
Peut-être qu'on pourrait changer de dimension ?
Histoire de n'être pas pointés du doigt demain
Pour crime contre l'Humanité
Prémédité
Au nom du bien

Alors la santé, oui
Avec brio
Dès aujourd'hui
Il n'est jamais trop tôt
Santé mentale
S'il en reste

Juste de quoi se relever
Et tenir bien sa tête
Les épaules relâchées
Hors du cadre